Dureté et souplesse

Le choix d’un aileron est une étape importante, tout d’abord via le modèle, mais aussi par sa souplesse. On recherche des comportements différents selon son style de navigation, le spot ou on navigue habituellement, son matériel, son gabarit….

Globalement, un aileron plus dur apportera plus de contrôle, et un aileron plus souple apportera une réduction de la surface mouillée. C’est le lift qui va modifier le comportement, car sous l’effet de la pression, l’aileron plie, et la poussée qui s’exerçait de manière horizontale va devenir plus verticale, et soulever le flotteur plus ou moins fort selon la dureté de la lame.

Nous avons choisi de proposer trois duretés d’aileron par défaut sur notre gamme. Hard (h), Medium (m), et Soft (s). Ces duretés sont indiquées sur les talons.

Notre processus de production répond à des étapes de fabrication suivies à la lettre pour chaque aileron. A la clef, des comportements identiques sur l’eau, et reproductibles à dureté égale.
(Pour des demandes particulières, nous mettons notre expérience à votre service pour sortir des ailerons beaucoup plus souples ou beaucoup plus durs, qui seront identifiés différemment sur le talon).

Dureté h (hard)
Fabrication : L’aileron est ferme sur toute sa longueur. Les fibres utilisées sont orientées de manière à bloquer le flex de manière régulière.
Comportement : Il ne pliera pas facilement, ce qui permet d’assagir la planche et de gagner en contrôle. En contrepartie, l’effet de lift est limité et le flotteur est moins libre.

Dureté m (médium)
Fabrication : L’aileron est bien tenu sur les deux tiers hauts, et le dernier tiers plus souple permet à la pointe de l’aileron d’être plus libre. Les fibres utilisées sur le dernier tiers offrent mois de résistance aux contraintes en flexion.
Comportement : L’aileron plie modérément en pointe. Cela fournit un effet foil facilement perceptible et exploitable, la planche lifte mais le contrôle n’est pas dégradé.

Dureté s (souple)
Fabrication : L’aileron est bien tenu sur les deux tiers hauts, et le dernier tiers est très souple. Une matière offrant plus de souplesse est utilisée sur le dernier tiers pour augmenter le flex.
Comportement : Le tiers bas de l’aileron plie avec un angle important, et procure un fort effet de lift. Le flotteur va naviguer sur l’aileron, avec une réduction de la surface mouillée, mais le contrôle s’en ressent plus ou moins gravement, surtout si le vent monte.